Il y a des cadeaux double effet!

Pour mon anniversaire, mes enfants m'ont offert un atelier pour fabriquer un porte-monnaie en cuir.
Ils le savent, j'avais envie de travailler le cuir depuis très longtemps.
Les techniques de couture du tissu, je connais, mais pas celles de la maroquinerie.

J'ai donc eu un porte-monnaie, mais surtout le plaisir de le fabriquer moi-même. Avec des cuirs superbes, et les conseils bienveillants de Valérie, maroquinière adorable de "l'Atelier la Baïta".
Nous avons choisi les matières premières: pour le corps du porte-monnaie, puis pour les soufflets.
J'ai choisi un cuir fauve, presque orange, marié à un velours de chèvre marine pour les soufflets.
Il a fallu couper, coller, piquer, poser le fermoir.
Comme avec le tissu me direz-vous.
Mais pas tout à fait!

Les techniques ne sont pas tout à fait les mêmes, mais surtout, l'utilisation de la machine à coudre est un peu différente.
Et c'est bien là mon problème: je ne pourrai pas refaire la même chose à la maison, ma machine ne le supporterait pas!
Celle que nous avons utilisée est mécanique, mais aussi pneumatique afin que l'aiguille puisse transpercer plusieurs épaisseurs de cuir!

J'ai passé un excellent moment avec Valérie et mes compagnes de stage.

Si vous êtes tentées, rendez-vous chez Wecando.
Ils nous proposent tout un choix de stages chez des artisans.
Malheureusement, pour l'instant, ça ne se passe qu'à Paris, Lyon ou Bordeaux.
Mais qui sait, leur offre va peut-être se développer!

IMG_8052

P_20181003_175311

P_20181003_175301

P_20181003_173639

P_20181003_173633

P_20181003_174517

P_20181003_182426

IMG_8049

IMG_8056

IMG_8061

IMG_8073

IMG_8077

IMG_8081

IMG_8074

Qui sait, j'aurai peut-être un jour ma machine pour le cuir!
J'adorerais en tout cas, parce que j'ai vraiment adoré fabriquer cet ouvrage!

En attendant, mercredi prochain, je teste le cadeau de mon petit mari: un atelier sac au point sellier!
J'ai hâte!
Couture à la main cette fois.
Je pourrai peut-être la reproduire à la maison!

A très bientôt!