Ça fait longtemps que j'ai envie d'une veste courte.
Depuis que j'ai cousu ma jupe Fumeterre (ici), cette envie est d'autant plus forte qu'aucun de mes manteaux n'est idéal pour porter avec.

J'ai donc cherché un modèle.

C'est là que les problèmes ont commencé!

J'ai fouillé tous mes classeurs, livres et autres magazines: rien!
J'ai fouillé chez mes copines: rien!
J'ai feuilleté pas mal de magazines chez mon marchand de journaux: rien!
Rien qui me plaise vraiment.

Et puis ma copine Martine m'a parlé de Couture Actuelle.
Je ne connaissais pas, mais elle me l'a vendu comme un magazine présentant des modèles bien plus actuels et modernes que ceux que j'ai l'habitude d'utiliser.
J'ai dû faire un peu de spéléo à la maison de la presse pour le trouver, mais une fois que je l'ai eu en main, j'ai pensé que Martine avait raison.

Comme par un bienheureux hasard, c'était justement un numéro spécial vestes et manteaux!
J'ai bien sûr trouvé plein de modèles à mon goût, et j'ai fait mon choix: ce sera un beau blazer!

J'ai eu beaucoup de mal à trouver du velours comme je le souhaitais. Il parait que c'est la grande mode, mais qu'est-ce que j'ai galéré!

Martine m'avait dit que ce magazine est une traduction espagnole.
Comme en plus je ne l'avais jamais utilisé, j'ai regardé le tableau des tailles pour choisir la bonne.
Surprise, d'après mes mesures il fallait que je coupe en taille 44.
Glurps! Mauvais pour le moral! Et puis quand même, d'habitude, je m'habille en 40. Alors 44!!!
Mais bon, magazine espagnol dit peut-être tailles différentes des tailles françaises!


Et j'ai décalqué mon patron! en 44!
Une plaie!
Certes les découpes font que les pièces du patron ne sont pas tout à fait classiques, mais elles étaient surtout perdues a milieu de je ne sais combien d'autres!
Bref, j'ai fini par y arriver, et par couper mon tissu.

Et là, la galère a continué!
Les modèles sont certes modernes, mais les explications on ne peu plus succinctes!
Pas d'alinéas mais un pavé d'indications assez vagues.
Et, chose que j'adore, on est sans cesse reportée à un autre modèle: "Faire les poches passepoilées comme au modèle 2" "Confectionnez les manches tailleur comme au modèle 11", "Réalisez le col rabattu comme au modèle 2 et le repère A".
Rien non plus qui indique que les pièces de la doublure se coupent plus courtes que celle de la veste.
Et: "Montez la doublure". Heu oui, d'accord, mais comment?

J'ai pesté, ralé, imploré tous les saints du paradis de venir à mon secours!

Ouf, je suis arrivée presqu'à la fin! Non sans de grosses cogitations qui m'ont fait fumer la cervelle!!
Ne manquait plus que la doublure à ourler, les boutonnières à faire et les boutons à coudre.

Et là, j'ai enfilé la veste!

C'était bien un 44!
Un 44 français!
Donc, à moins de rembourrer mon soutien-gorge avec un énorme paquet de coton, de porter quatre gros pulls les uns par dessus les autres, ou de manger de la raclette tous les jours pendant un an, je ne pourrai jamais la porter!

Au secours!!!!!!!!

Tout ça pour ça!!!!!!!

Bon, et bien il y en a une qui est contente, c'est mon amie Aude qui est repartie de chez moi avec une belle veste neuve et à sa taille, elle!! (J'avais pris soin de la terminer quand même).

Mon problème à moi n'étant pas résolu, je suis repartie en chasse afin de trouver un nouveau modèle (plus jamais couture actuelle).
J'ai trouvé un modèle très différent, et un tissu très différent chez mon dégriffé du marché!
Mais ça, c'est pour un prochain épisode!!

IMG_3026

IMG_3006

IMG_3007

IMG_3018

IMG_2997