Pour partir en vacances, il me manquait un sac. Non non, je ne me cherchais pas une excuse, il me manquait vraiment un sac. Un sac cabine, pour garder avec moi dans l'avion tout ce dont j'aurais pu avoir besoin: Mon bouquin, un magazine, mon journal de mots croisés, ma trousse à maquillage (il faut rester présentable en toutes circonstances), mon polaire au cas où il ferait froid (merci la clim!), mon écharpe (pour la même raison), un change au cas où ma valise se perdrait pendant le voyage (si si ça arrive, c'est du vécu!), bref tout un tas de choses qui ne tenaient pas dans les sacs que j'avais déjà.

Comme je ne suis pas du genre à mettre 200 euros dans un sac et que je voulais quelque chose de solide et de pas trop moche, il ne me restait qu'une solution: fouiller dans mon stock de tissus et me mettre au boulot. Le modèle a été tout de suite choisi: le sakatou de Ka (allez voir son site, c'est une vraie artiste). C'est un modèle que j'aime beaucoup. Je l'ai déjà fait en format trousse de toilette. Il n'est pas difficile et surtout rapide à faire ( je m'y suis prise très à la dernière minute). Cette fois je l'ai fait format géant avec une fermeture éclair de 65 cm (qui c'est qui se moque de ma manie d'acheter des fermetures pour "le cas où"?).

 

sac cabine 003

Tissu en velours épais avec pastilles imitation lézard.

 

sac cabine 004

La fermeture est bien longue pour pouvoir ouvrir le sac bien en grand.

 

sac cabine 007

Des anses bien longues également pour pouvoir porter le sac à l'épaule.

 

sac cabine 012

Les anses sont cousues tout le long du sac pour une solidité maximale:

sac cabine 013

Doublure en cotonade trouvée chez les coupons de St Pierre.

sac cabine 015

C'est impressionnant tout ce qu'il peut contenir!

Finalement, la clim fonctionnait correctement, je n'ai pas eu froid, ma valise n'a pas été perdue, je n'ai pas eu le temps d'ouvrir mon bouquin ni de faire des mots croisée (entre tous les repas, collations et films en VOD); Je ne me suis servie de rien de tout ce que j'avais mis dedans, mais j'ai quand même été fière de l'avoir à mon épaule!

 

A très bientôt.

Si vous aimez (ou si vous n'aimez pas), merci de laisser un petit commentaire.